Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord

Les Aurès : culture, débats et actualités
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interview avec Mr.Saci Abdi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
djamal



Nombre de messages : 45
Age : 46
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Interview avec Mr.Saci Abdi   Mer 12 Mar - 17:03

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djamal



Nombre de messages : 45
Age : 46
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Interview avec Mr.Saci Abdi   Jeu 13 Mar - 1:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djamal



Nombre de messages : 45
Age : 46
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Interview avec Mr.Saci Abdi   Jeu 13 Mar - 1:30

Qui est Mr.Saci ABDI ?

Mr.Saci ABDI est un chaoui originaire des Aurès , ingénieur en Hydraulique , il vit et travaille à Batna.
C’est l’un des militants chaouis les plus populaires (42 ans de militantisme), il est le symbole de la revendication identitaire berbère.
Il est le fondateur de 56 associations dans les Aurès, coordinateur de l’UNISA à Biskra,
Membre du MCA et vis président de l’association nationale : La Kahina et aussi conférencier (il a plus de 50 conférences sur : l’émancipation de la femme, le tourisme, la culture Amazigh, l’histoire et l’archéologie).

Il a quelques ouvrages non édités pour différentes raisons parmi ces ouvrages on cite :

- La kahina (Roman historique) : 750 pages avec 78 références.
- La dimension d'Amazighité à travers l'humanisme, la religion et la science : 700 pages avec 172 références
- De l'absorption au déclenchement de la guerre de libération
- Recueil de poésie : 150 poèmes traduits en arabe
- Les dictons et les proverbes chaouis : 650

Hamaddurth yehlane i Mass.Saci ABDI.
Thanemmirth tamoqrant i Mass.Moussaoui f l'interview .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yamas-nlouras



Nombre de messages : 43
Age : 55
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: interview avec Mr Abdi Sassi   Sam 15 Mar - 15:05

AZUL SUGUL

AR N TMAZIGHTH


thanamirth i cak mas jamal aprés 42 ans de lutte sans repos on parle

enfin de ce grand Monsieur qui a tout donné pour que les fils de

thamazgha puissent dire a haute voix: nous étions là ;nous sommes là et

nous serons toujours là

j'ai connu Monsieur abdi durant les années difficiles de sa lutte contre

l'oubli et l'indifference bab u ghanan il n'a jamais baissé les bras, mamiss

n tmazgha a retrouvé son identité dans les Aures ou reignait la peur de

dire: NATC DHMAZIGH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djamal



Nombre de messages : 45
Age : 46
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: Interview avec Mr.Saci Abdi   Lun 17 Mar - 15:34

tanemirt a yemas n lourés

j ai posté le méme lien sur le forum de étudiants de l uni de el hadj lakhdar voila la réponse que j ai eu

en écoutant cet échange, passionnant,

je constate une première contradiction :

question: y'a t'il de vrais arabes?
reponse: non ...

quelques phrases après,
3ad et thamoud, et co, ce sont les vrais arabes!!!!



alors y'a t il de vrais arabes, oui ou non?
(ne me dis pas qu'il etaient exterminés, parceque nous savons que les profetes et leurs familles, ainsi que les croyants ne sont pas punis avec la population, donc il ont une descendance! non?)

Deuxième chose, on sait que Ibrahim "3SWS" avait deux fils

Issmail, et Ishak "3SWS"

Le premier est le pere des arabes, et le second celui des Juifs

Donc, l'ancetre commun c'est Ibrahim"3SWS" , et non pas Hebreu... (comme dit le récit juif, qui lie tout a leurs racines!)

Troisième chos constatée

Que dire des arabes parmi lesquels est né Mohamad "SLAWS" ?

Rien que leur poésie nous renseigne sur leur langue!

Pour le confirmer, dieu dit qu'il a toujour envoyé les profètes avec la langue de leurs peuples

Le coran est arabe, donc ce sont de vrais arabes a qui dieu a envoyé Mohamad "SLAWS"

...
Il est facile d'élaborer des théories dans son coin
Il est difficile de les prouver

je te demande une chose: qui disait dans l'un de ses poemes:

Le peuple algérien est mesulman, et il est apparenté aux arabes

Ce n'est pas moi qui le dit, et il est difficile de le contredire
(nous ne sommes pas des arabes, mais nous sommes apparentés aux arabes)

Le débat sur les arabes dans le magreb est tellement raciste qu'il devient pathétique.

remarque "je ne suis pas arabe, je connais mes 8 ancetres nés tous dans les aures" et non pas a ELBEF



le lien du forum

http://hadj-lakhdar.positifforum.com/discussions-generales-f22/sommes-nous-arabes-t1786.htm


http://hadj-lakhdar.positifforum.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djamal



Nombre de messages : 45
Age : 46
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: 21 avril 2006   Mar 18 Mar - 15:45

Batna : Célébration du 20 avril
Vendredi, 21 avril 2006
A l'occasion du Printemps Berbère, l’association de Thawmet a organisé une manifestation culturelle au Théâtre Régional de Batna (TRB). Au programme une conférence de Monsieur Saci Abdi et de la poésie.
Les poètes chawis ayant animé cette rencontre sont Djimi avec son poème Yemasse N Laurès (la mère des Aurès), Maache Azeddine, Tarek Merdaci, Zerfa Sahraoui et le doyen des poètes Abdelah Khelfa (Abrette N Webril : le message d'avril). Les poésies étaient en langue thacawith et traitaient de la question identitaire, de la langue et de ses racines, de tafssut imazighen (le printemps berbère) et de hamurth (le pays).
Le sujet de la conférence de Abdi « L’Aurès entre l’authenticité et son déracinement » a été présenté par le même conférencier le 10/02/1995 au même endroit, c'est à dire, le théâtre régional de Batna. La reprise du thème de la conférence souligne l’importance des exigences culturelles locales ainsi que le souci de la sauvegarde du riche patrimoine aurèssien qui caractérise l'identité chawie.
Selon Abdi, l’identité chawie amazigh est délaissée par ses enfants qui ignorent beaucoup de leur histoire. La maladresse des militants et, parfois, leur incapacité à valoriser la culture amazigh sont mises à l'index.
L’intervenant s'est penché sur la géographie des Aurès (étendue linguistique) d’après les écrits de Duspois, puis sur le massif (150 X 90 kms) sillonné par les vallées Aith Abdi et Ighzar amellel.
Il est revenu par la suite sur l'histoire des Aurès en faisant référence à Hérodote, Pline, Strabon, Tacite et en passant par Ibn Khadoun qui accordait un intérêt particulier à la société Berbérophone Zenate. Abdi mis en exergue le potentiel humain riche et danse de ce territoire qui représentait la moitié sud de la Numidie. Il note également les méfaits des colonisateurs successifs (Romains, Vandales, Arabes, Turcs et Français) qui ont accentué l'acculturation de la population autochtones. La résistance n' a pu tenir qu'en rase campagne et dans les montagne, et ce jusqu’à nos jours, sauvegardant ainsi le patrimoine Amazigh d’une manière miraculeuse et parfois mystérieuse...le combat de David contre Goliath. A ce propos le conférencier cite Salluste qui écrivait que l'Amazigh est né pour mourir en défendant les causes des autres!!!???
Le conférencier a rappelé l'accord signé par Messali (MNA) avec Chakib Arselane, syrien arabo-islamiste, à Genève en 1931 d'où son revirement vers l'arabo-islamisme, idéologie porté aussi par les Oulémas de Benbadis et les Wahhabistes visant l'effacement de l'identité berbère. Cette idéologie s'est concrétisée avec le projet adopté par le FLN de l'après indépendance (rappelons-nous la fameuse déclaration solennelle "nous sommes arabes" répétée trois fois par Ben Bella, Nassériste de surcroît). La résultante de cette "alliance politique", dévastatrice de la culture berbère, et de ses effets, précise Abdi, n'ont pas été achevée grâce à la résistance de l'élite francophone et de l'enracinement profond de la civilisation chawie et amazigh.
Abdi revient sur la France, et sa manipulation de la question berbère, qui identifiait les chawis comme étant arabes et encourageait l'émergence de l'identité kabyle en Kabylie bien qu'elle savait pertinemment que Chawis et Kabyles sont Berbères (les études d'ethnologues, d'anthropologues et mêmes militaires le prouve). Cette même France coloniale, toujours, privilégiait parmi les féodaux chawis et dans certains cas des groupes ethniques arabo-arabphones locaux ou extra-communautaires en les désignant institutionnellement comme arabes. Sans oublier au passage de rappeler son rôle [la France] dans l'étouffement et l'écrasement du projet nord-africain de Abdelkrim Khatabi.
L’Aurès d’aujourd’hui, selon Abdi, contraint par un système cherchant à lui imposer des références culturelles et civilisationnelles qui ne sont pas les siens usant de l'école et des médias pour y parvenir, est pris en otage culturellement : oscille entre l'occident et l'orient, entre l'irrationnel et le rationnel, entre l'aliénation et l'affranchissement, entre l'archaïsme et la modernité, entre la bassesse et la dignité.
Selon le conférencier, seule une vision et un projet rational et scientifique pourront le libérer de l'hégémonie qui perdurent depuis des siècles et conquérir sa souveraineté.
Un débat riche a été entamé après cette conférence clarifiant les avis et permettant les échanges probants et transparents.

Correspondance de Batna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview avec Mr.Saci Abdi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview avec Mr.Saci Abdi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Entretien avec un vieux
» Interview avec CM Punk
» Rey Mysterio en Interview
» Sheamus en interview !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord :: Langue chaouie :: Linguistique Chaouie -Tachawith (langue, grammaire, lexique, toponymie, etc.)-
Sauter vers: