Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord

Les Aurès : culture, débats et actualités
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l'Arabie maudite distile encore son venin en Algerie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aures

avatar

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 17/10/2004

MessageSujet: l'Arabie maudite distile encore son venin en Algerie...   Lun 14 Mar - 23:39

Que veulent les Saoudiens ?


in : http://www.elwatan.com/2005-03-14/2005-03-14-15256

L ’acharnement des Saoudiens contre l’Algérie se poursuit. Ils ne veulent pas lâcher leur proie et ne désespèrent pas de voir un jour s’instaurer une république intégriste chez nous. Au moment où le pays a engagé un débat sur le code de la famille, ils font circuler à Alger un tract attaquant, entre autres, les femmes qui ne portent pas le hidjab. Intitulé « A celle qui est tombée dans la toile d’araignée », le texte a été émis par le « service des donateurs de livres » dont le siège se trouve à Riyad. A travers ce document, les Saoudiens continuent de propager l’obscurantisme et l’archaïsme, et ce, sous le couvert de la religion. Le wahhabisme a déjà une lourde responsabilité dans le sang qui a coulé en Algérie durant toute une décennie. C’est lui qui a envoyé de jeunes Algériens en Afghanistan, d’où ils retournaient dans leur pays après avoir été transformés en bêtes sanguinaires. C’est lui qui a soutenu le FIS et l’a poussé à entrer en rébellion contre l’autorité légale. Plus grave encore, c’est lui qui a contribué au développement du terrorisme islamiste. Il voulait faire de l’Algérie une base arrière pour la création de régimes théocratiques dans le monde arabe et, principalement, au Maghreb. Malgré sa mise en accusation depuis les attentats du 11 septembre 2001, ce royaume du mal persiste à vouloir semer le fondamentalisme au sein de la oumma. L’Algérie - encore - est ciblée. En effet, une école saoudienne a ouvert ses portes à Alger il y a de cela plus d’une année. Or, il est connu que les programmes scolaires saoudiens sont d’un autre âge. Ils ne dispensent pas la modernité. Ils contribuent plutôt à diffuser l’intolérance et à former des intégristes qui pourraient devenir facilement des terroristes prêts à tuer des femmes et des enfants. Le mal qu’ont fait les Saoudiens à l’Algérie ne peut être oublié. Leur politique à notre égard a abouti à des horreurs jamais vues dans l’histoire de l’humanité. Un Etat normalement constitué aurait limité ses relations avec les wahhabites au strict minimum. Malheureusement, l’Algérie continue à leur accorder de la considération, alors qu’il est important de les éviter pour le bien de la société et de la démocratie. Mais nous ne sommes pas à nos premières contradictions.

Tayeb Belghiche

_________________
Aures -Modérateur AuresChaouia

Mes ancêtres sont une mémoire qui n'oublie pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: les uns ne sont que les bras des autres!!!!   Mar 15 Mar - 11:49

Voyons le sujet de l'article en quelques détails car il pourrait être traité par des milliers d'ouvrages de "spécialistes" que je ne suis pas, mais :

-où vivait boutef durant toutes ces années d'horreurs commises par ses amis et cousins : au moyen-bordel, il était même conseiller financier de ceux qui veulent nous coloniser à tout prix et malgré les exigences de la Constitution il fut élu monarque du pays, mais il n'y a pas que là qu'elle est violée!!!
donc en retour il est normal que celui-ci nous livre à ses patrons (financiers et culturels)
- pourquoi refuser aux colonisés du moyen-bordel ce que nous accordons à leurs maîtres les cow boy us, si les uns furent les bras financiers et prosélytes des américains il est normal qu'ils reçoivent leur part du gâteau pour lequel ils furent engagés... l'image du moyen-bordel, avec ses guerres fratricides, ses trahisons y compris au sein des familles, ses duperies et ses débiles mentaux, ne fait réfléchir aucun"intellectuel" ou démocrate digne de cet adjectif il n'y a que l'appât du gain qui domine et mène les gouvernants comme les individus ...
- quant au code du moyen-âge il est à l'image même du niveau de réflexion des Algériens, pourquoi se cacher la face et nous faire croire qu'aujourd'hui ce pays posséde encore des juristes, des politiques et des penseurs capables d'affirmer une pensée ou de mener un débat digne de 2005 et non pas de 1405??
regardons où est TOUTE LA MATIERE GRISE DU PAYS DANS TOUTES LES DISCIPLINES : A L'ETRANGER
ils ne restent que les médiocres dont le niveau ne dépasse pas les débats du café du commerce... et pour que le statut de la femme change il faudrait une majorité d'hommes et non pas une majorité de colonisés d'ailleurs le plus démocrate d'entre les Algériens ne l'est que dans le discours, en privé demandez-lui de donner, à part égale, une partie de l'héritage paternel à sa soeur et vous verrez "le naturel revenir au galop"!!!
les usa se sont salis les mains directement dans certaines parties du monde dans d'autres ils ont délégué donc juste retour des choses voyons mes frères : prions dieu et son jumeau dollar, buvons coca, bouffons pizza, mettons levi, regardons cote ouest et dallas, parlons, dansons et chantons us voila la démocratie de l'oncle sam sauve nos cops et nos âmes...pendant ce temps il prépare la colonisation des planétes d'où il pourra mieux nous surveiller!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SOKkRA



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 20/01/2005

MessageSujet: Djemaa   Mer 16 Mar - 14:15

Salut! Je n'ai pas toujours été d'accord avec toi sur certains petits détails mais là j'avoue que tu m's coupé le souffle !!!même si j'avais voulu ecrire le mê^me texte je n'aurais pa pu dire mieux! chapeau! Moi si j'avais les moyens j'arreterais les pélérinages pendant une période assez longue car j'ai vu des amis de mes parents se ruiner pour aller enrichir ces criminels pendant le hadj! Je ne savais pas que bouteflikka etait chez eux, je pendsais qu'il était dans les pays du Golfe. Il y a quand même des gens qui sont au courant de tout ce qui se passe, pourquoi ne pas en parler àl'assemblée par exemple? Ca me dépasse que cette nouvelle colonisation
soit entrain de prendre place dans l'indifference totale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: générations...   Jeu 17 Mar - 11:45

Mademoiselle,
vous êtes née durant la "Guerre froide" mais vous ne savez pas quelles armes furent utilisées pour la victoire de l'oncle sam... en Europe seul de Gaulle avait vu venir la colonisation us de la planète de ce jour,
lorsque le temps me le permettra je vous donnerais certains éléments de "l'américanisation de la France dès 1945"!!!
heureusement que les chinois résistent malgré le soutien us au dalaï lama et autres "musulmans chinois" mais pour combien de temps.
si vous voulez comprendre le modèle de "démocratie" proposée au monde musulman regardez ce qui se passe en Irak : hier au parlement, désigné par bush, l'ouverture des soi-disants travaux a débuté D'ABORD par la lecture des versets du coran (abrutissement mental généralisé), et qui compose ce parlement croupion : les kurdes collaborateurs des amerloques et les chites connus pour leur progressisme, voyez leurs femmes et la qualité des DDH pratiqués chez eux...
en conclusion les cow boy nous veulent toutes et tous à l'image de l'arabie colonisée, tête et pantalon baissés, embrassant les mains du grand maître et nous satsfaisant de ses miettes, cela me rappelle la période maudite pour les "indigènes" mais bénie pour leurs maîtres : 1830/1962!!!

Quant aux voisins de vos parents ils sont à la fois victimes et coupables :
victimes car les êtres humains ont besoin d'espoir pour supporter les aléas de la vie et lorsqu'ils n'ont pas acquis de culture rationnelle ou de vision globale sur le passé, le présent et le futur de l'humanité il leur faut un "biberon" et ce biberon s'appelle religion : qui peut aceepter qu'après la mort il n'y a rien?? il y a aussi un attachement culturel et un respect de lh'éritage reçu d'où ce désir d'aller "se purifier" c'est humain ...
les amerloques et leurs colonisés ont mis en place, depuis les années 30, un système d'endoctrinement efficace : combien de Nords-Africains et d'Africains noirs se sont retrouvés ainsi aliénés après leur passage à la mecque du mensonge!!!
coupable car ils ne réfléchissent pas d'abord en tant qu'Algérien sinon ils choisiraient d'aider d'ABORD les Algériens pauvres au lieu d'aller enrichir ceux qui sont colonisé et qui veulent nous mettre sous leurs pieds sales...d'ailleurs le coran dicte des règles claires pour le péleriange et je peux vous garantir qu'aucun des touristes ne les respecte... dans ma famille aussi on me répond que "nous n'allons pas voir les colonisés nous allons rendre visite au lieu saint"
mon pére (descendant de Marabout et pratiquant) qui avait largement plus de moyens pour aller à la mecque que tous ces touristes n'a jamais voulu mettre les pieds au moyen-bordel il préferait agir CHEZ LUI il disait moi je commence d'abord par les miens 'ne donne aux autres que lorsque ta famille est rassasiée" c'était le contraire de "qui donne aux pauvres prête à dieu"
pour lui le droit avant la charité qui le faisait vomir, comme moi car elle diminue et avilit celui qui reçoit!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
averkann



Nombre de messages : 23
Age : 65
France : Algerie
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: Djemaa   Mar 7 Fév - 11:21

SOKkRA a écrit:
................................................
Moi si j'avais les moyens j'arreterais les pélérinages pendant une période assez longue car j'ai vu des amis de mes parents se ruiner pour aller enrichir ces criminels pendant le hadj! Je ne savais pas que bouteflikka etait chez eux, je pendsais qu'il était dans les pays du Golfe. Il y a quand même des gens qui sont au courant de tout ce qui se passe, pourquoi ne pas en parler àl'assemblée par exemple? Ca me dépasse que cette nouvelle colonisation
soit entrain de prendre place dans l'indifference totale.
Oui, il y a hélas beaucoup de gens qui connaissent les agissements de l'Arabie en Algérie.
Même le gouvernement algérien des années 90 avait retracé un transfert de $18 millions de dollars au FIS, argent qui a servi à financer les éléments qui ont fait tant de mal à notre pays.

Boutef il fut un temps, ne se gênait pas d'être photographié avec un verre de champagne à la main.
Un séjour là-bas ... et c'est la transfiguration.

Heureusement qu'il n'est pas éternel!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: Liberté   Mar 7 Fév - 16:34

Meeting du Msp à la salle Harcha
Soltani et Belkhadem dénoncent les caricatures blasphématoires
Par : Arab Chih


Empêché par les services de sécurité de tenir un sit-in à la place du 1er-Mai, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) s’est contenté de l’animation d’un meeting, à la salle Harcha-Hassen à Alger, pour exprimer son indignation suite à la publication par certains journaux européens des caricatures du Prophète.

Le parti islamiste n’a pas drainé une grande foule puisque les gradins étaient clairsemés, et l’assistance composée essentiellement de jeunes et de femmes. Une ambiance de stade y a régné. Des pancartes aux slogans dédiés à la gloire du dernier Messager et des drapeaux aux couleurs nationales sont arborés. Certains excités ont brûlé les drapeaux américains et danois. “Boycott” était le maître mot de la rencontre d’hier puisqu’il revenait tel un leitmotiv dans la bouche des animateurs. Même le fameux slogan du mouvement des archs “Ulac smah ulac” est ressorti à l’occasion. Tous les ténors du parti islamiste sont là : le président du parti, Boudjerra Soltani, Abderrezak Mokri, les ministres Smaïl Mimoun et Hachemi Djaâboub, etc. Le parti islamiste a reçu même un renfort extérieur en les personnes du secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem, et Abdelhafidh Chibane, président de l’Association des oulémas. Prenant la parole en dernier, Boudjerra Soltani a exhorté l’assistance à ne pas avoir peur pour le Prophète qui bénéficie d’“une immunité divine” et non politique, parlementaire ou autres. “Avez-vous peur pour un homme qui a la protection divine ? Il n’y a aucune crainte à avoir pour Mohamed”, s’est-il exclamé. Se disant être un partisan “des libertés responsables et non de la démocratie débridée”, Soltani invitera la “conscience européenne” au respect des idéaux de liberté et de démocratie qu’elle prônait et à bannir le “deux poids deux mesures”. Invitation lancée aussi à l’ONU qui combat l’antisémitisme à être en accord avec ses principes. Après avoir délivré des messages à la jeunesse, aux femmes et au peuple algérien Soltani soutient que “le peuple algérien qui a perdu 1,5 million de martyrs pour l’indépendance de son pays peut en donner 20 millions d’autres pour sa religion”. Et de voir dans cette “agression contre le Prophète” une occasion pour unir les rangs des musulmans qui, à ses yeux, devraient prendre l’exemple sur l’Union européenne en se donnant une monnaie et une armée communes. La grande surprise est venue de Abdelaziz Belkhadem — un homme réputé pondéré — qui s’est montré très virulent à l’égard de l’Occident. “L’Islam leur montre que le pardon est non pas leur vertu à eux, mais celle des musulmans. Nous leur disons que notre Prophète est autrement plus cher pour nous que l’est la liberté d’expression pour eux. Nous ne sommes pas les partisans de la haine ou de la violence, mais nous n’accepterons jamais une quelconque atteinte à notre religion ou à notre Prophète”, s’est-il emporté. Pour lui, les caricatures du Prophète Mohamed ne participent pas de la “liberté d’expression”, mais sont plutôt l’expression d’“une haine contre l’Islam”. Et à Abdelaziz Belkhadem d’inviter “les gardiens du temple de la liberté et de la démocratie” — comprendre les Occidentaux — “à balayer devant leur porte”.

ARAB CHIH


il ne manque que louisa hanoune, ait ahmed, le réprensantant de cow boy et celui de san egidio...
-qui a oublié la grande messe des nazillons verts dans le fameux stade lorsqu'ils ont abruti la population en lui faisant croire que le mot écrit paru dans le ciel était un miracle alors qeu c'était une société cow boy qui l'avait écrit !
-les résistants de l'Indépendance ne sont pas morts pour que le moyen-bordel colonisé vienne nous mettre à genoux et ce gourou a oublié que ses sbires ont assassiné des anciens combattants de l'ALN pendnat leur tentative de coup d'Etat durant deux decennies !
- l'antisémitisme est une couverture comme les dessins pour régenter les peuples pendant que les roitelets et capitalistes de TOUT LE MONDE ISLAMISTE placent les capitaux, dont une grande part appartient aux peuples, dans les banques et les sociétés à capitaux "occidentaux et israéliens" il est vrai que "l'argent n'a pas d'odeur" et il faut diriger les peuples vers un bouc-émissaire afin qu'ils ne réfléchissent pas et ne demandent pas ce qui leur revient ! israél a choisi comme son protecteur cow boy de faire avancer les nazillons verts que les progressistes de Arafat et autres ! !
"le pondéré" c'est plutôt l'EMBUSQUE qui attend la prise du pouvoir... comme en 1991 les nazillons verts se sont partagés le pouvoir comme l'a décrit un journaliste algérien il y a quelques jours !
- le prophéte de son temps avait plusieurs femmes et concubines dont aicha de 13 ans et une juive car il était d'abord un homme politique de son temps ! ses héritiers biologiques ou spirituels ne savent pas le dixième de son parcours et de son oeuvre qui fut écrite par d'autres longtemps après sa mort et aujourd'hui on devrait toutes et tous se plier à des mythes sans fondements scientifiques prouvés tel les vaccins qui ont éradiquer les maladies et autres fléaux que nous raménent TOUS les religieux !
-balayer devant leur porte c'est "celui qui voit la paille dans l'oeil du voisin et qui oublie la poutre qui est dans le sien" : si les cow-boy et leurs alliés portent la plus grande part de responsabilités dans l'état actuel du monde les enfants de mohamed ne sont pas des saintes victimes ! nos Ancêtres s'ils ont adopté cette religion ils sont restés en harmonie avec leur culture ancestrale et ils furent capables après l'Indépendance de créer une société où la modernité allait gagner malheureusement les nazillons verts et leurs créateurs ont tout détruit ! !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: El Watan   Mer 8 Fév - 19:37

CN du FFS
Le nouveau secrétariat national connu demain

Le conseil national du FFS se réunira demain en session extraordinaire. Selon le premier secrétaire du parti, Ali Laskri, cette nouvelle réunion a pour objectif de poursuivre le débat entamé par les membres du conseil national lors de la session ordinaire de cette instance, tenue les 19 et 20 janvier dernier.
C’est à l’issue de cette rencontre que le premier secrétaire du FFS rendra publique la nouvelle composante de son secrétariat national. Un staff qu’il aura arrêté en concertation avec le président du parti. Y aura-t-il des changements au niveau de la direction du plus vieux parti de l’opposition ? Peu probable, d’autant qu’Aït Ahmed et son parti estiment avoir accompli du bon travail durant l’exercice 2005, notamment lors des élections partielles en Kabylie. En outre, le conseil national du FFS aura à débattre et à adopter le programme d’action du parti pour l’exercice 2006. A l’occasion, le président du parti, Hocine Aït Ahmed, adressera, probablement, un message à ses cadres et militants. Un message dans lequel il reviendra vraisemblablement sur l’actualité politique nationale. Le programme d’action du parti, selon Ali Laskri, portera essentiellement sur la poursuite de la lutte pour la défense des libertés. « L’année 2005 a été marquée par l’accentuation des restrictions des libertés. Nous allons, en collaboration avec les syndicats autonomes, préparer un programme d’action pour la défense des libertés et la consécration de la démocratie », a déclaré Ali Laskri. Concernant la tenue du 4e congrès du parti, notre interlocuteur dira que son organisation est tributaire des échéances statutaires. « Il se tiendra dès que les conditions politiques seront réunies », a-t-il expliqué. En fait, le FFS doit organiser d’abord l’audit national, la conférence des élus et la convention thématique. Le congrès, a ajouté Ali Laskri, pourrait se tenir durant le deuxième semestre 2006.

Madjid Makedhi

"celui qui voit la paille quio voyage dans l'oeil du voisin et qui oublie la poutre qui vit dans le sien"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: L'Expression   Lun 20 Fév - 18:05

ABOU GHRAÏB-GUANTANAMO
Washington envers et contre tous?
18 février 2006 - Page : 14

Les photos de l’horreur d’Abou Ghraïb, les détenus sans procès de Guantanamo interpellent la conscience universelle.

Après l’émotion soulevée l’an dernier par l’existence en Europe et en Asie de prisons secrètes américaines, qui ont choqué la communauté internationale, voici revenir au-devant de l’actualité deux sandales qui ont défrayé la chronique ces deux dernières années: les horreurs commises par des soldats américains contre des prisonniers irakiens dans la sinistre prison d’Abou Ghraïb, près de Baghdad et le maintien, sans jugement, de quelque 500 prisonniers musulmans, de plusieurs nationalités, détenus dans la base américaine de Guantanamo Bay, à Cuba. Au moment où une télévision publique australienne, SBS, remettait à l’ordre du jour Abou Ghraïb en publiant des photos inédites, censurées en 2004 par l’administration Bush, et montrant l’horreur qui sévissait dans cette prison irakienne, l’ONU demandait, dans un rapport d’experts onusiens, la fermeture immédiate de la base de Guantanamo Bay, de juger les prisonniers ou de les libérer. Embarrassée par la publication de photos qui donnent à voir ce qu’avait été réellement Abou Ghraïb, avec des images dépassant en horreur tout ce qui a pu être imaginé s’être déroulé dans cette prison, Washington a tenté jeudi de minimiser l’impact que pourraient avoir ces photos atroces sur l’opinion internationale, irakienne singulièrement. De fait, ces photos qui montrent, notamment, un homme nu pendu par les pieds, un autre à la gorge tranchée, un prisonnier avec d’importantes blessures à la tête et un autre détenu couvert de ce qui semble être des excréments sont ignobles. Le secrétaire américain à la Défense, Donald Rumsfeld, tout en admettant l’authenticité de ces photos tente d’en minimiser l’importance indiquant jeudi lors d’une audition devant la commission de la Chambre des représentants: «On m’a dit que ces photos qui sont sorties sont les mêmes que celles qui ont été diffusées par le passé. Même si elles ne sont pas identiques, elles correspondent au même type de comportement.» Ce qui n’est pas totalement vrai car les images les plus détestables ont été censurées par l’administration Bush. De fait, c’est la première fois que le monde voit les photos diffusées par la télévision australienne SBS, et publiées mercredi par le magazine britannique News of the World. Le scandale d’Abou Ghraïb a connu une issue qui a épargné les hauts gradés américains et les civils de l’administration Bush, la justice américaine s’étant bornée à condamner sept soldats de rang inférieur, des lampistes. Sur un autre plan, un autre scandale refait surface, celui des prisonniers détenus sans jugement sur la base américaine de Guantanamo Bay. Alors même qu’il n’est pas encore officiellement publié, un rapport d’une commission indépendante de l’ONU fait déjà grand bruit et suscite maints commentaires et les démentis de Washington. L’ONU qui ne semble pas avoir encore digéré son bras de fer avec les Etats-Unis, sur les ADM irakiens, tentent de se démarquer d’un rapport qui sent le soufre. Ainsi, prenant les devants, le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, tente de dissocier les responsables de l’ONU du rapport de ses experts, en indiquant jeudi que ce rapport, «(...) a été rédigé par des rapporteurs indépendants désignés par la Commission des droits de l’Homme et non par le Haut Commissaire (Louise Arbour) ou le secrétaire général (Kofi Annan)». Selon ce rapport, qui doit être publié en cette fin de semaine, les traitements réservés aux détenus de la prison de Guantanamo «violent leurs droits à la santé mentale et physique et, dans certains cas, représentent des cas de torture». Selon les auteurs du rapport «les conditions générales de détention» à Guantanamo, dont la durée de la détention et l’isolement, «équivalent à un traitement inhumain» des prisonniers. Dans certains cas, les traitements infligés aux détenus «s’apparentent» à des «tortures». De fait, les inspecteurs de l’ONU qui voulaient se rendre à Guantanamo en décembre 2005 n’ont pu le faire, Washington ayant refusé qu’ils puissent s’entretenir en tête à tête avec les prisonniers, dont la majorité sont des talibans afghans capturés en 2001. Réagissant au rapport rédigé par des experts de l’ONU, le porte-parole de la Maison-Blanche, Scott McCleland, a indiqué jeudi que «les gens qui se trouvent là-bas et dont nous parlons sont de dangereux terroristes». Pourquoi alors ne pas les juger? Pour Kofi Annan, «tôt ou tard» Guantanamo «devra être fermée», indiquant cependant n’être pas en total accord avec les conclusions du rapport de l’ONU. Le meilleur allié des Etats-Unis, le Premier ministre britannique, Tony Blair, interrogé jeudi à Berlin, lors de son séjour dans la capitale allemande, a déclaré pour sa part: «J’ai toujours dit que c’était une anomalie dont il faudra s’occuper à un moment ou à un autre.». Certes, mais Guantanamo est surtout la preuve que le droit et les lois internationaux, dont l’ONU est censée en être le garant, ne s’appliquent pas de la même manière à tous les Etats.

Karim MOHSEN


plus
RFI reportage de Véronique Rigolet 18/2/2006 à 18h
"Aux états-unis, les résultats d'une enquête indique des victimes de l'ouragan en floride auraient été euthanasiées pour éviter de les déplacer..."

où sont les "fine les crôttes", les josé garçon, les qui tue qui et TOUS les autres militants des droits de l'homme (du plus fort)...? ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nitchmassyl

avatar

Nombre de messages : 10
Age : 50
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: l'Arabie maudite distile encore son venin en Algerie...   Jeu 21 Sep - 19:20

Mon plus grand souhait en ce qui concerne la Mecque, c'est que toutes les nations de l'Islam font le nécéssaire pour qu'elle et les autres lieus saint ,ne soient pas sous la direction exclusif des séoudiens.
La Mecque devrait être un térritoire neutre, qui ne serat plus sous le joug des Séoudiens corromputs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: le Soir d'Algérie   Lun 25 Sep - 15:01

Décidément, c’est le mois des phrases bizarres, au sens pas très cernable, dont on ne sait pas trop s’il faut les prendre au premier degré, au second degré ou au degré zéro de la com’. Après la fameuse tirade du ministre de l’Intérieur : «On ne peut tout de même pas dire à un terroriste qui se rend de repartir au maquis», je vous en propose une toute nouvelle, toute fraîche, commise par le ministre de la Communication. Intervenant sur un sujet qu’apparemment lui seul a jugé d’actualité puisque je n’ai pas lu un paragraphe, une ligne dans la presse ces derniers jours sur la forme du chef de l’Etat, Hachemi Djiar, tout en affirmant que Abdekka est en excellente santé, a tenu à rajouter : «Le président a tout de même le droit de travailler hors caméras, loin des micros !». Mais bien sûr ! Absolument ! «Bidoun chek !» Boutef’ a le droit de travailler sans se faire filmer en permanence. Il a le droit de bosser à notre bonheur futur (très futur) sans se faire photographier sous toutes les coutures. Mais en même temps, qui c’est qui nous a habitués à exhiber son moindre effort, sa moindre réunion, son plus petit déplacement, la plus insignifiante des rencontres ou des remises de lettres de créances ? C’est lui ! C’est Abdekka ! Qui c’est qui, pendant 8 ans, n’a pas bougé le petit orteil sans que l’ENTV nous diffuse le mouvement de cet orteil, en vitesse normale, au ralenti ou en accéléré ? C’est lui ! C’est Abdekka ! Qui c’est qui tenait à chacune de ses visites à ce que la caméra filme longuement la colombe blanche qui, d’entre toutes les mains et les épaules des gens qui étaient là, choisissait à chaque fois, comme par miracle de venir se poser sur la main ou sur l’épaule du raïs, dédaignant les autres reposoirs ? C’est lui ! C’est Abdekka ! Alors ? Tolérez tout de même qu’aujourd’hui, face à une soudaine disparition de cette icône filmée de manière plus régulière et plus soutenue que les résidents du château de la Star Ac’, les Algériens s’inquiètent, se demandent ce qui se passe. Et le plus marrant dans cette affaire, c’est que les Algériens ne semblent plus s’inquiéter vraiment de la santé du chef de l’Etat. Ils ont été rassurés après l’épisode Val-de-Grâce I et Val-de-Grâce II par un retour triomphal de Abdekka au pays, une virée en ville, des visites de travail et des conseils des ministres copieusement médiatisés. On leur a dit, répété et archi répété que le président tenait une forme olympique. Ils y ont cru. Apparemment, ils y croient encore. Car, au café, le soir, la santé de Boutef’ ne figure franchement pas au box-office des sujets abordés. Et c’est normal, puisque Abdekka est en excellente santé, yek ? Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: journaliste libre même si je ne suis pas toujours ok   Mar 26 Sep - 12:00

Par Hakim Laâlam
Email : laalamh@yahoo.fr
Epouses et enfants de hauts responsables, rebellez-vous !

Gardez les biens que vos époux et pères
ont dissimulés sous vos noms

Vous ne voulez pas faire de déclarations de patrimoine ? Et lorsque vous en faites, elles sont fausses ? Ou alors elles sont vides, car vos biens sont au nom de votre épouse ou de vos proches, dixit Soltani ? Ya Sidi maâlich ! Ne souscrivez pas à cette obligation de déclaration. Vous avez pris, vous vous êtes servis, vous vous en êtes mis plein les fouilles, vous en avez encore la moustache qui dégouline ? Saha likoum ! Maintenant, partez ! Bess’mah ! Je propose même que l’on déclare une amnistie générale pour tous les rapaces qui ont bouffé, au même titre que pour ceux qui ont tué. Aucune obligation de déclarer leurs biens, même pas la contrainte de cacher leurs fortunes sous les jupes de leurs femmes ! Aucun risque non plus de se voir poursuivi par la justice. Nous avons juste ce besoin vital de vous voir enfin partir. Décamper ! Vous tailler ! Laissez-nous respirer et grand bien vous fasse à vous, vos femmes, vos maîtresses, vos enfants légitimes et illégitimes. Une fois dans vos résidences de Marbella, Ibiza, derrière les bureaux directoriaux des banques privées que vous créerez en Suisse ou aux Emirats (si ce n’est pas en train d’être fait en ce moment à la vitesse grand V), vous pourrez rire tout votre saoul du tour pendable que vous aurez joué aux gueux que nous sommes et de la formidable pompe à fric qu’aura été pour vous l’Algérie. Vous pourrez savourer jusqu’à la crise cardiaque ou au cancer métastasé cette «belle vie» que l’argent du contribuable algérien vous permet de mener. Allez-y franco. Lâchez-vous, sautez le pas, ou plutôt sautez dans l’avion, avec la garantie de ne voir aucun flic à l’aéroport vous demander ce que contiennent vos nombreuses mallettes. Car au fond, entre le sentiment de rancune tenace, celui sans espoir de vous voir un jour jugé et condamné et l’envie phénoménalement gigantesque mais tout autant sans espoir de ne plus voir vos "fat’chates" en face de nous, je choisis la troisième option, celle de fumer du thé pour rester éveillé à votre départ volontaire impossible, le cauchemar continue.
H. L

il a oublié dans sa liste :les biens immobiliers en France, les chaînes de laverie oautomatiques, de boucheries halal et même patisseries...acquis en volant le peuple ou le trésor de la Fédération de France ou biens immobiliers de la défunte Amicale des Algériens en Europe pour laquelle nous n'avons pas oublié les sacrifices de nos parents et les nôtres quelquefois ! !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: APS   Mar 26 Sep - 12:45

voici une nouvelle forme de colonisation géographique, culturelle, cultuelle et économique qui ne dit pas son nom ! ! :

Etats Unis - Afrique

Rumsfeld appuie la création d’un commandement américain en Afrique

Mardi 26 septembre 2006

Par Algérie presse service

Le secrétaire américain à la Défense, Donald H. Rumsfeld, s’est déclaré en faveur de la création d’un commandement militaire américain qui aura la charge du continent africain, comme proposé récemment par le haut commandement militaire à Washington, rapporte la presse américaine. Rumsfeld a indiqué être d’accord avec le chef d’état-major des armées, le général Peter Pace, qui propose au Pentagone de mettre en place rapidement un tel commandement dont les activités seront centrées sur le continent africain. Il est à rappeler que l’armée américaine assigne des responsabilités spécifiques suivant des régions dans le monde. Si les Etats-Unis se désintéressaient de l’Afrique, ce serait à leurs risques et périls, a déclaré, en août dernier, le général du corps de Marines, James Jones, responsable des opérations militaires en Afrique. Commandant suprême des forces alliées en Europe et commandant des forces américaines en Europe, le général Jones a expliqué que l’Afrique était une réalité qu’il ne fallait pas ignorer, un géant économique potentiel où les Etats-Unis devaient rester engagés. A l’exception de quelques pays, le continent africain tombe sous la responsabilité du commandement des forces américaines en Europe. Les responsables de ce commandement consacrent près de 70% de leur temps à des questions africaines, a précisé le général Jones, ajoutant: «Nous avons des relations de travail avec de nouveaux amis et alliés pour ce qui est de la guerre contre le terrorisme.» Il a aussi indiqué que l’engagement des Etats-Unis en Afrique prend diverses formes comme le lancement d’actions essentielles au développement économique, la lutte contre le terrorisme, les missions de formation, l’assistance humanitaire, les actions sanitaires et les manœuvres auxquelles s’associent les militaires de la région.

APS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: le quotidien d'Oran   Mer 27 Sep - 13:58

Rama jour 4: cette histoire est vraie !



Kamel Daoud



Pour lui, l’histoire est une histoire qui lui donne raison: si l’Emir Abdel Kader a été vendu par les siens, rien ne l’empêche lui de vendre « Bouteflika ». Question donc en ce quatrième jour du mois béni au pays des bénis: peut-on vendre le président de la République et à qui ? « Oui » répond donc un homme étonnamment joufflu dans un pays légèrement sous-alimenté, un peu gras et capable de maintenir une démarche onctueuse même sur les terrains les plus accidentés des ergs les plus secs. « Oui et en dinars » répond cet homme, parce que cet homme existe vraiment puisqu’il est algérien et vit de rien et avec un gros confort.

Pour la petite histoire, certains ont vite fait de remarquer ce type mou lors des visites de Abdelaziz Bouteflika lors de ses historiques sorties de relances dans certaines wilayas de l’Ouest. Le bonhomme en question, armé de son appareil photo, glissant comme une huile kabyle dans une bouche maure, souriant aux services de sécurité de la présidence qui le savent herbivore et capable de jouer du coude pour être le plus près possible de « l’histoire nationale », en profite pour, à chaque fois, tirer le portait du maire du coin ou du responsable du terrain debout à côté du président de la République.

La visite finie et close sur une enveloppe dégagée, un projet relancé et une population fatiguée d’avoir tant attendu, le bonhomme en question consacre les deux semaines suivantes à « vendre » du Bouteflika. C’est-à-dire à faire la tournée des maires et des responsables « locaux » pour leur vendre des photos de leurs personnes, en pieds, debout tout près de la personne du président de la République et donc bénéficiant de sa Baraka ou au moins de sa protection. Le prix de l’unité de ce moment historique est fixé à 5.000 DA la photo et ce n’est pas une plaisanterie car beaucoup de maires à l’Ouest peuvent vous l’attester.

Loin du cas des tribus qui ont « vendu » l’Emir Abdel Kader et des Harkis qui ont acheté une carte de séjour bien avant les autres, ce bonhomme a compris que l’on pouvait vendre du Bouteflika et a surtout compris à qui il faut le vendre. Car l’essentiel dans cette histoire vraie est qu’il existe une clientèle pour ce genre de marché de reflets. Tout un peuple d’amateurs de « moments historiques » pour illustrer les biographies orales de leur après-vie mais aussi des sous-traitants de l’influence magique, des narcissiques, des politiciens magiques, des névrosés encore au stade oral de l’alimentation et du désir et des montreurs de merveilles pour effaroucher les populations. Le pays lui-même étant surtout un jeu de reflets et de photos où l’essentiel n’est pas de faire l’histoire mais de la raconter et avec des illustrations si c’est possible.

Conclusion: cet homme a-t-il tort ? Non. Le pays ayant été vendu selon la croyance de tous - une croyance qui ne précise pas à qui - et dans la longue tradition du peuple qui vend et du peuple qui achète, cet homme est un produit national typique. Durant le mois sacré du pays béni, il est d’usage de voir que l’Algérien aime surtout vendre et souffre surtout d’acheter. Pourquoi donc en vouloir à un homme qui vend du « Bouteflika » à 5.000 DA puisque l’Emir a été vendu pour beaucoup moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: le soir d'Algérie   Lun 2 Oct - 13:50

Actualités : UNE JEUNE FILLE A ETE BRULEE ET UNE AUTRE A VU LA TOMBE DE SA MERE PROFANEE
Blida : les ravages de l’exorcisme

La roqia et autre pratique de désensorcellement sont devenues des actes courants à Blida au point où n’importe qui se recommande du titre de raqi charî (exorciste légal) offrant en sus un savoir-faire dans le domaine de la hidjama (scarification de sang à l’aide de ventouses après incision faite sur la peau) qu’ils exercent à tout bout de champ. Ces pratiques, à tout le moins dangereuses, n’ont pas été sans conséquences sur des personnes crédules qui ont eu recours à leur charlatanisme.
Tout récemment, une jeune fille de 19 ans a été brûlée à plusieurs endroits de son corps par un exorciste exerçant à Ouled-Yaïch, lequel n’a pas hésité à la cautériser à l’aide de ventouses brûlantes pour soi-disant la délivrer de démons qui l’habitaient depuis un certain temps. En effet, le pseudo guérisseur prétendait que la malade était possédée par un génie venu d’Israël, qui, pour se venger d’elle, car contraint de quitter son corps, l’a grièvement brûlée. La fille a été emmenée en urgence à l’hôpital Frantz- Fanon sur conseil du psychiatre qu’elle a consultée auparavant. Elle se trouve aujourd’hui chez elle et un infirmier lui change quotidiennement les pansements. Dans le même ordre d’idées, une femme de 40 ans, mariée, a sollicité, sur conseil de son époux, les services d’un soi-disant imam à Koléa, réputé dans le désenvoûtement et la guérison des “possessions démoniaques”. Après plusieurs pratiques charlatanesques de roqia, le “guérisseur” lui annonça que son mal est extrêmement grave puisqu’il lui fera savoir que son cas relève de la sorcellerie. Mieux, il lui révélera qu’elle a été envoûtée le jour de la mort de sa mère survenue le 23 octobre 1992 et que la substance d’ensorcellement a été enterrée avec la défunte mère. Pour cela, le “guérisseur” suggéra à la famille de la “malade” d’ouvrir la tombe de celle-ci aux fins d’extraire le “mal”. C’est ainsi qu’une autorisation de démolition et de reconstruction de la sépulture a été obtenue de la part du responsable du cimetière des martyrs de Blida. Deux fossoyeurs ont été engagés pour la mission, mais l’imam, profitant de l’absence du responsable du cimetière, a obligé ces derniers à creuser jusqu’aux pierres tombales. Et c’est lui-même qui s’est chargé de l’office, à savoir retirer le foulard ensorcelé qui se trouvait sous le crâne de la mère de la malade pour le montrer ostensiblement aux parents de cette dernière. Ayant été saisie de cette affaire, la section de recherches du groupement de gendarmerie de Blida a ouvert une enquête surtout qu’il y a eu profanation de tombe lequel acte est puni par la loi, notamment dans ses articles 150 et 152 du code pénal. L’imam a-t-il réellement trouvé l’objet “envoûté” ou s’agit-il d’une tromperie surtout que celui-ci a refusé que les fossoyeurs ne l’assistent au moment de l’extraction du foulard ? En tout cas, tant que la crédulité subsiste, les charlatans ont encore de beaux jours devant eux et s’enrichissent sur le dos des gobeurs.
M. B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'Arabie maudite distile encore son venin en Algerie...   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'Arabie maudite distile encore son venin en Algerie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garadvishu, l'épée maudite [RESERVEE]
» Isara, ou la femme venin [finie]
» Venin [Reha]
» (abijah) moi je crache mon venin à la face du destin.
» Quand une vipère crache son venin...? Lavinia, Anne & Andrew

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord :: Actualité & Politique :: Revue de presse-
Sauter vers: