Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord

Les Aurès : culture, débats et actualités
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le soir d'Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: le soir d'Algérie   Mer 1 Fév - 13:14

Après un état comateux à cause principalement des moments difficiles vécus durant plus d’une décennie, le tourisme à Batna sort de sa léthargie par la mise en place d’un ambitieux plan d’action, entamé par une rencontre qui a eu lieu récemment entre la direction du tourisme et les membres de la grande famille du tourisme réunissant tous les intervenants directs et indirects.
Des problèmes ont été soulevés et une projection de l’avenir est apparue. Disposant de 18 hôtels, 22 agences de voyage, 5 offices de tourisme et d’une dizaine d’associations, le secteur du tourisme semble être en mesure de relever beaucoup de défis. Mais pour arriver à des résultats prometteurs, il faut d’abord partir sur des bases solides. Ainsi, la direction du tourisme procédera au classement des hôtels. Un délai d’une année a été donné aux hôteliers pour effectuer les travaux nécessaires et se mettre à niveau. Passé ce délai, des mesures fermes seront prises à l’encontre des hôtels qui ne seront pas conformes aux normes en vigueur. Les agences de voyages et les offices de tourisme doivent impérativement entreprendre des actions collectives d’envergure en vue d’attirer les touristes en se basant sur les potentialités extraordinaires de la région des Aurès qui possède pas moins de 17 sites naturels et archéologiques. Outre les 5 offices de tourisme, il est prévu la création d’autres offres qui seront implantés dans les communes qui ont des potentialités touristiques. Le champ est ouvert et les associations intéressées peuvent se réunir et créer un office de tourisme qui pourra travailler en collaboration avec les agences de voyages et renforcera les mesures d’accueil d’accompagnement et d’orientation des touristes. Les associations sont très utiles, si elles sont actives sur le terrain bien évidemment, pour actionner les échanges avec les étrangers, protéger les sites historiques et promouvoir les arts traditionnels. Par ailleurs, la direction du tourisme de Batna prévoit la création de plusieurs zones d’expansion touristiques (ZET). Ces projets, très ambitieux, sont destinés à donner un point d’appui pour le tourisme dans la région des Aurès. Dans cette perspective les localités de Menaâ, Ghoufi, Timgad, El-Mahmel, Tazoult et Arris en premier temps seront, selon les paramètres en place, ouvertes à l’investissement touristique sous toutes ses formes dont l’hôtellerie, la mise en évidence des vestiges historiques, l’organisation de randonnées ainsi que la création de divers ateliers relatifs à l’artisanat traditionnel, au tissage de tapis et à la confection d’habits traditionnels spécifiques à la région des Aurès, entre autres activités à encourager. D’autres ZET sont prévues pour compléter le tableau, il s’agit de M’doukal avec ses fameux ksour et sa palmeraie, l’inestimable mausolée des rois numides de Medghassen et Hidoussa avec ses r’haouat (moulins). La wilaya de Batna possède huit sources thermales mal exploitées. C’est en ce sens que la direction du tourisme a entrepris, il y a tout juste quelques mois des actions pour relancer cet autre produit touristique. Les sources thermales de Kesrou à Fesdis, El Bouzani près d’Ouled Fadhel, Oughendja à Timgad, Khochbi près d’Ouled Si Slimane, Chabora dans la zone montagneuse de T’kout, Saïda près de N’gaous, le hammam Guedjima de Gosbat avec ses 150 visiteurs par jour et le hammam à Ouled Aïcha à Tiginamine, entre autres pourraient être modernisés et sortir du contexte de l’exploitation traditionnelle. Mais pour arriver à des résultats positifs, il faut régler les problèmes de nature juridique de certains sites, encourager les propriétaires des lieux à investir en tant que promoteurs touristiques ou du moins s’associer aux investisseurs intéressés dans le domaine de l’exploitation touristique des sources thermales qui nécessitent une grande attention à l’image de hammam de Gosbat dont un tiers de sa capacité d’eau est exploité alors que les deux tiers sont utilisés pur l’arrosage des cultures agricoles et des espaces arboricoles.
Nasreddine Bakhag
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le soir d'Algérie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Allons au cinéma ce soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord :: Artisanat et techniques traditionnelles :: Artisanat-
Sauter vers: