Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord

Les Aurès : culture, débats et actualités
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Liberté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: Liberté   Lun 6 Mar - 15:26

L’Algérie profonde (Lundi 06 Mars 2006)

Chemora (Batna)
Des tombes de chouhada sans inscriptions

Par : B. Belkacem

Les 64 martyrs de la Révolution 1954 enterrés dans le cimetière de Lahwadsa, situé à l’ouest du chef-lieu de la daïra de Chemora, wilaya de Batna, attendent encore leurs inscriptions tombales et le relèvement de leurs tombes du mur d’enceinte, qui sont presque en ruine.
Dans un écrit, dont une copie nous a été remise, les représentants des moudjahidine, les fils et les veuves des chouhada de la daïra de Chemora dénoncent la situation désastreuse dudit cimetière et interpellent le ministre de l’intérieur et les responsables de la wilaya de Batna pour remédier à ce manquement envers ces martyrs qui se sont sacrifiés pour l’Algérie.
Cet écrit dénonciateur reflète bien l’état qui prévaut sur le terrain. La plupart des pierres tombales ont presque disparu sous la terre à cause de l’absence d’entretien. Certaines se sont même affaissées. Le mur construit autour du cimetière est partiellement en ruine. Les tombes ne portent aucune inscription tombale. Elles sont anonymes ou inconnues. La seule personne qui pourrait reconnaître les occupants de ces tombes est ce vieux moudjahid, fils de la région, qui avait participé à leur enterrement.
Il se souvient encore de leurs noms un à un. Que l’on fasse vite avant que cette mémoire ne s’éteint sinon, leurs noms seront perdus à jamais.
On ne demande pas des inscriptions funéraires en vers ou en prose célébrant la mémoire de ces martyrs, mais juste des pierres tombales portant leurs noms et leurs prénoms. Rappelons que la daïra de Chemora compte 460 martyrs de la Révolution du 1er Novembre 1954, qui se reposent dans le cimetière situé à Draâ El Harmel, chef-lieu de Chemora. Signalons, par ailleurs, que ce cimetière jouxte une décharge publique.

B. Belkacem

à qui la faute ? le mythe du BTS à cacher cette réalité ! !
où était boutef à l'époque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Liberté
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord :: Histoire et géographie de l'Aurès :: Histoire contemporaine-
Sauter vers: