Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord

Les Aurès : culture, débats et actualités
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 8 mai 1945

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 8 mai 1945   Lun 8 Mai - 12:34

8 mai date anniversaire de la victoire sur le nazisme pour les uns.
Date anniversaire de deuil pour les algériens...
Revenir en haut Aller en bas
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: el watan   Mar 30 Mai - 12:46

Bouteflika et le FLN veulent réviser la constitution
De la fragilité institutionnelle à l’instabilité constitutionnelle

je n'ai pris que le titre pour apporter des précisions :
- le fln de boutef est la partie des planqués durant la Guerre d'Indépendance, à l'intérieur et à l'extérieur du pays, ceux qui ont tué ou fait assassiner les cadres Aurèsiens de la Révolution
- de l'islamiste en costume, le parti qui s'est vendu à san égidio où le représentant des cow boy est venu les DIRIGER
- le fln d'aujourd'hui est un crachoir ouvert toute l'année 24 heures sur 24 sur les sacrifices des Combattants morts, sur les sacrifices de nos parents et sur nos mémoires ! !
nous taire c'est y contribuer ! !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: el watan   Mer 31 Mai - 11:40

3e rencontre nationale sur la pensée de Fanon
« Le colonialisme est un crime contre l’humanité »

Le colonialisme est un crime contre l’humanité » est le thème du troisième séminaire national sur la pensée de Frantz Fanon, qui s’est ouvert, hier, au centre universitaire d’EI Tarf.





Rappelons, car c’est un fait que beaucoup d’Algériens ignorent encore, que Frantz Fanon est inhumé en terre algérienne dans la circonscription de Bou Hadjar depuis 1961 et, depuis 1965, dans le carré des martyrs de Aïn Karma, sur les hauteurs de la wilaya. La direction de la culture de cette wilaya a relevé le défi d’organiser la troisième édition du genre. « Des rencontres nationales qui sont en passe de s’inscrire dans la durée et la régularité, comme celles sur cheikh Abdelhamid Ben Badis à Constantine ou sur l’Emir Abdelkader à Mascara », dira le président de la République dans son message lu à l’ouverture des travaux par Abdelkader Djaghloul, sociologue, conseiller à la Présidence. Jacques Vergès, lui faisant suite, va démontrer que l’essence du colonialisme et du fascisme est intimement liée à cette idée, toujours en vogue, de « la supériorité de l’homme blanc, le civilisateur ». Un état d’esprit qui a trouvé ses défenseurs parmi ce qu’on a considéré comme de grands savants ou humanistes comme Darwin, Tocqueville, Napoléon, Jules Ferry ou encore Léon Blum... qui ont tous justifié d’une manière ou d’une autre l’asservissement, quand ce n’est pas l’élimination des « sauvages ». Le célèbre avocat a ensuite démonté les mécanismes du colonialisme en Algérie pour le mettre à nu. « Le colonialisme a commencé par chercher à supprimer physiquement les Arabes par un génocide, à l’image des Tasmaniens, une race totalement décimée par les colons anglais entre 1820 et 1870. La dernière représentante de cette ethnie a été empaillée comme un animal et placée dans un musée. Impuissants à mener cette action à terme, ajoute le conférencier, ce n’était pas des bavures de soudards, mais bien un crime d’Etat », les colonialistes ont entrepris de supprimer les Algériens par la dépersonnalisation et la déculturation, de les formater à leur image, comme on dirait aujourd’hui. Maître Amar Bentoumi sera le troisième intervenant. Il va s’atteler à démontrer avec force de témoignages vivants que le colonialisme est à la fois crime d’agression, génocide et crime contre l’humanité. Il reprendra un à un les grands massacres perpétrés par les colonialistes jusqu’à la Bataille d’Alger qui n’a rien d’une bataille, insiste l’orateur, puisque face à une armée moderne, suréquipée et organisée, il y avait des résistants à mains nues. Il précisera à l’endroit de Massu, Bigeart et autres Aussaresses que les accords d’Evian, qui amnistient les bourreaux, sont bilatéraux, ils restent un crime contre l’humanité si l’on s’en tient aux principes énoncés par les textes internationaux. Mohamed El Korso, historien, président de la fondation du 8 Mai 1945, se concentre, lui, sur « la loi de la honte », le texte français voté en février 2005 et qui consacre les bienfaits de la colonisation.

Slim Sadki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: LE QUOTIDIEN D'ORAN   Mar 6 Juin - 15:21

Cinquantenaire de la destruction du poste de Maâfa


A l’occasion du cinquantenaire de l’attaque du poste de l’armée française, situé dans la commune de Maâfa à quelques kilomètres au sud de Batna, qui coïncide avec le 30 mai, M. le Wali de la wilaya de Batna, accompagné d’une délégation, s’est déplacé avant-hier sur les lieux afin d’assister aux festivités de commémoration du 30 mai 1956.

Pendant ce jour et exactement il y a 50 ans, les moudjahidine Fourar Saïd et Zekour Amor ont programmé l’attaque de ce poste avancé de l’armée française qui contrôlait le passage au poste de commandement de la wilaya «Une» avec le martyr Salah Nezzar qui était officier de l’armée française au sein de ce poste. Ce dernier a réussi à mobiliser 8 autres Algériens en service militaire obligatoire, à ouvrir les portes du poste la nuit du 30 mai 1956 devant le groupe des moudjahidine composé de 32 personnes en plus de quelques citoyens qui ont, à une heure du matin, attaqué le poste.

Selon M. Bouzidi Salah, le seul rescapé de l’opération, il leur a fallu 02 heures de temps pour détruire complètement le poste, tuant 40 soldat français dont un lieutenant en plus d’un butin d’armes et de munitions important. Rappelons que juste après cette opération courageuse, la zone de Maâfa a été déclarée zone interdite jusqu’à l’Indépendance. Notons enfin que les habitants de Maâfa fêtent cette occasion chaque année pour ne pas oublier cette page glorieuse de notre pays.

Manaa Nacer

Avons-nous oublié ? ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
karim



Nombre de messages : 1
Age : 54
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Re: 8 mai 1945   Mar 11 Mar - 16:16

A l’occasion du cinquantenaire de l’attaque du poste de l’armée française, situé dans la commune de Maâfa à quelques kilomètres au sud de Batna, qui coïncide avec le 30 mai, M. le Wali de la wilaya de Batna, accompagné d’une délégation, s’est déplacé avant-hier sur les lieux afin d’assister aux festivités de commémoration du 30 mai 1956.

Pendant ce jour et exactement il y a 50 ans, le moudjahid SI SALAH ZIDANI A programmé l’attaque de ce poste avancé de l’armée française qui contrôlait le passage au poste de commandement de la wilaya «Une» avec le martyr Salah Nezzar qui était SGT de l’armée française au sein de ce poste. Ce dernier a réussi à mobiliser 8 autres Algériens en service militaire obligatoire, à ouvrir les portes du poste la nuit du 30 mai 1956 devant le groupe des moudjahidine composé de 08personnes en plus de quelques citoyens qui ont, à une heure du matin, attaqué le poste.

Selon elmoulazem elaouel si salah zidani, de l’opération, il leur a fallu 02 heures de temps pour détruire complètement le poste, tuant 40 soldat français dont un lieutenant en plus d’un butin d’armes et de munitions important. Rappelons que juste après cette opération courageuse, la zone de Maâfa a été déclarée zone interdite jusqu’à l’Indépendance. Notons enfin que les habitants de Maâfa fêtent cette occasion chaque année pour ne pas oublier cette page glorieuse de notre pays.

karim batna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 8 mai 1945   

Revenir en haut Aller en bas
 
8 mai 1945
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bush, Lula et Haiti: La diplomatie de l'éthanol (H en M)
» 463rd Pfab à Recogne
» NEWELL CONVERS WYETH (1882-1945)
» Deutz f2m315
» Bolt Action Berlin 1945 NIP VI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord :: Histoire et géographie de l'Aurès :: Histoire contemporaine-
Sauter vers: