Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord

Les Aurès : culture, débats et actualités
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alayem lmakal en negh di taqueleth'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SASSA



Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 09/01/2006

MessageSujet: Alayem lmakal en negh di taqueleth'   Mar 20 Juin - 11:19

Azzul fellawen,

Nombreux sont les auteurs qui ont étudié le grenier collectif de l'Aurès.

Ces derniers fort répandus dans la vallée de l'Ighzer amellal, constituaient selon P.BOURDIEU ( " sociologie de l'Algérie " le symbole de la puissance, de la richesse ainsi que de la cohésion du groupe.

Le grenier collectif est appréhendé peut être sous différents aspect, de part sa position stratégique, perché un " site illogique ", sur un promontoire incacessible, il domine tout, la vallée, les espaces d'habitations, les aires à battres etc...., le grenier collectif renferme toutes les richesses du groupe, du clan, de la tribu, à ce titre il fait l'objet d'une préservation et d'une protection de tous les instants, à cet égard l'Assemblée des anciens ou Hajmaêt désigaient des gardiens chargés de dissuader d'éventuels maraudeurs ou voleurs.

Le grenier est selon P.BOURDIEU " la pièce maîtresse du groupe ", il renferme en premier lieu toutes les denrées alimentaires dont les populations ont pris la peine de sécher, ils renferment également de nombreuses laines, des peaux de moutons ou de chèvres, des outres, du goudron nécessaire aux soins des bêtes, des ustensiles de poteries, des jarres, des couffins d'alfa dans lequels ils stockent des grains de céréales ( orge ou blé ), des pots dans lesquels les chawis y déposent des dattes pillées.

Les habitants ont de tout temps été animés par le souci de préserver leurs denrées alimentaires.

Certains greniers collectifs tel que celui de Sanef me semble t-il ont été conçus isolément, d'autres sont conçus sur plusieurs étages et épousent et se fondent parfaitement dans l'environnement.

Les auteurs, P.BOURDIEU notamment l'ont constaté, le grenier collectif est d'abord le rouage essentiel de la vie économique en pays Chawie, il permet par le processus de l'accumulation des réserves aliemntaires de lutter contre les vicissitudes, les incertitudes et aléas climatiques entraînant par la même des risques de pénurie et donc de disettes.

Si le grenier collectif est un rouage essentiel de l'activité économique Chawie, il n'en demeure pas moins qu'il est aussi un lieu où règne une intense vie sociale.

Le grenier collectif est un lieu religieux, en ce sens qu'il abrite parfois en son sein ou à proximité l'ancêtre du clan ou de la tribu, les populations d'ailleurs accomplissent régulièrment des pélerinages et se recueillent auprès de son sanctuarie munies d'offrandes alimentaires.

Le grenier collectif est un lieu de fête, en effet nombreux sont les auteurs, notamment J.DESPOIS, FLAUBEE-URBAIN et P.BOURDIEU qui constatèrent que les grandes cérémonies et événements de réjouissance qui marquent la vie du clan s'y déroulent à proximité ( mariages, baptêmes...)

Le grenier collectif ou taqueleth' est à la fois un espace économique, un lieu religieux, un lieu de fête mais aussi un élément indispensable dans la stratégie militaire des tribus vivant le long de la vallée de l'ighzer amellal,en effet stratégiquement perché sur un promontoire, il domine le site le plus haut qu'il soit, à cet égard il constitue un poste d'observations inégalables contre d'éventuelles incursions étrangères.


Icawiyen nella- Icawiyen an-neqqim

LUTTONS CONTRE L'OUBLI - SOUVENONS NOUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alayem lmakal en negh di taqueleth'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord :: Histoire et géographie de l'Aurès :: Histoire contemporaine-
Sauter vers: