Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord

Les Aurès : culture, débats et actualités
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La voix de ses maîtres dans les Aurès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
djemaa



Nombre de messages : 831
Date d'inscription : 08/11/2004

MessageSujet: La voix de ses maîtres dans les Aurès   Mar 5 Déc - 13:26

Liberté
forum de la radio locale de batna
La culture dans tous ses états
Par : F. Lamia

Le directeur de la culture, Mohammed Nadhir El Sabaâ, a été l'invité du forum hebdomadaire de la radio locale de Batna-Aurès auquel ont participé les journalistes de la presse locale.
Au cours des débats, le responsable du secteur de la culture a passé en revue la situation du patrimoine historique et culturel que recèle la wilaya de Batna. Il a rappelé à l'assistance que la capitale des Aurès est dotée d'un théâtre classé septième au niveau national. L'établissement se distingue par sa valeur historique puisqu’il remonte à la période coloniale. À cela, il faut ajouter une école et un institut régional des beaux-arts et des arts musicaux, et enfin une maison de la culture. Pour l'invité, la culture à Batna se porte bien. Le second point abordé lors de cette rencontre est lié au budget consacré à la culture. À ce propos, l'enveloppe budgétaire dont a bénéficié la direction de la culture reste insuffisante. L'invité a fait savoir, à titre d'exemple, que la somme fixée pour l'organisation des soirées est de l'ordre de 50 millions de centimes. Ce qui explique le recours aux sponsors pour lancer des projets culturels. Abordant la prochaine manifestation, “L'Algérie capitale de la culture arabe pour l'an 2007”, à laquelle participe la région des Aurès, le représentant de la culture a indiqué que “l'évènement a été balisé, aussi bien du point de vue organique que financier, et bien sûr du suivi et de la coordination”.
L'important est que la direction régionale de la culture ne soit pas mise de côté dans cet important évènement, comme c’est le cas depuis trois ans dans l'organisation du Festival international de Timgad.

F. Lamia

Certes "la critique est facile et l'art difficile" mais dans ce cas le résultat n'est pas à la hauteur des moyens financiers mis ni des attentes des auditeurs d'où cette "pique" : "voix de ses maîtres".
bien sûr qu'il très compliqué de travailler en Algérie mais la volonté réalise des miracles souvent plus visibles et durables que de gros moyens et de petits projets par manque de vue à long terme...et surtout lorsque l'intérêt local n'est pas la priorité des intervenants exemple : d'énormes moyens financiers et matériels vont être mis à disposition de la campagne de publicité du monarque, campagne baptisée "capitale de la culture arabe" pourquoi ne pas proposer, en contre-partie, à une capitale arabe d'être "la capitale de la culture millénaire de l'Algérie" ! lorsque l'on sait le gouffre financier et les résultats réels de l'institut du monde arabe à Paris on comprend la médiocrité qui nous sera proposée et les buts réels de l'opération qui sont l'endoctrinement des Algériens et l'éradiquation de leur mémoire ancestrale ! !
voyez les jeunes Aurèsiens combien connaissent et assument pleinement leur patrimoine familial ? ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La voix de ses maîtres dans les Aurès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SGU en Français !
» La 13e D.B.L.E. en Algérie de 1955 à 1962
» La femme dans le cinéma italien [thèse gloubibglouba]
» ARCO TRES BEAU CANICHE ABRICOT 6 ANS DANS LE 49
» Deux êtres magiques dans un hamburger [PV Kate]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurès-Ichawiyen Imazighen -Afrique du Nord :: Us & coutumes :: Jeux-
Sauter vers: